Une pratique laïque

« L’amitié est l’essence de la voie spirituelle »

Nous avons tous des parents, des grands-parents, des ancêtres mais nous ignorons ce que nous avons reçu en héritage, et qui conditionne notre existence et notre relation au monde.

Tout au long de notre vie familiale, professionnelle, sociale, nous tissons aussi de nombreuses relations, agréables ou difficiles, mais toujours précieuses. C’est sur le terrain de ces liens primordiaux que, nourris des enseignements fondamentaux, nous développons le cœur de notre progrès et du progrès des autres.

En accompagnant ceux qui le souhaitent sur ce chemin, grâce à des efforts concrets sur notre esprit et notre cœur, nous construisons une humanité plus consciente et compatissante, et transformons notre réalité au-delà de toute espérance.

Le chemin pas à pas

La première étape est de prendre conscience que tendre à s’améliorer est une part inhérente et essentielle de la nature humaine. Les premiers pas sur le chemin nous permettent souvent, en effet, de réaliser que, conformément à la loi de l’impermanence, le changement et le développement sont au cœur même de tout processus de vie.

La seconde étape consiste à avoir confiance dans le potentiel de bouddhéité de chacun. Ce potentiel se révèlera dans la réalité, terrain même des efforts à accomplir pour s’améliorer. Ainsi, cette démarche de transformation, adoptée au quotidien, aiguise la qualité de l’esprit, ouvre la conscience à de nouveaux changements et crée une vie profondément satisfaisante.

La troisième étape, au cœur du processus qui se déploiera tout au long du chemin, est de comprendre, que pour engendrer une transformation de cette nature, il est nécessaire d’accomplir avec persévérance et confiance des actions spécifiques. S’en suivront des éveils successifs qui seront autant d’encouragements. Ceux qui agissent ainsi avec conscience donnent un sens nouveau à leur existence et découvrent un sentiment de plénitude.

L’expérimentation

Les êtres humains naissent avec des caractéristiques spécifiques et un potentiel de départ qui les distinguent des autres êtres vivants. L’une de ces caractéristiques est la pensée créatrice, la faculté d’explorer des réalités nouvelles au-delà de la perception ordinaire des sens. Le Reiyukai exhorte chacun à imprégner ses gestes quotidiens d’une conscience et d’un dynamisme qui utilisent ce potentiel. Par le développement de notre créativité, de notre conscience et de notre compassion, nous créerons un monde plus humain.

Le Reiyukai encourage ses membres à penser de manière indépendante et à expérimenter par eux-mêmes la vérité de l’Enseignement. Il n’existe pas de dogme. Chacun a sa propre vie. C’est pourquoi personne ne doit imposer à quiconque son rythme ni sa manière de pratiquer. Les membres accompagnent celui qui recherche la voie la mieux adaptée à ses objectifs, persuadés que cette voie s’éclairera à mesure qu’il explorera et s’enrichira de ses expérimentations.

Connais-toi toi-même

Se connaître inclut la connaissance de son passé. De même que l’on comprend mieux le présent grâce à des bases solides en histoire, on se comprend mieux avec une solide connaissance de son histoire personnelle et familiale. Notre passé n’est pas seulement la somme des divers évènements survenus depuis notre naissance, il comprend aussi les évènements, survenus bien avant, qui concernent nos parents, nos grands-parents et nos autres ancêtres. La vie de tous ces gens est liée à la nôtre bien plus que par le sang ; la façon dont ils ont vécu nous affecte encore aujourd’hui. Depuis notre naissance et jusqu’à notre mort, nous traversons la vie, ajoutant une pierre ou en retirant une à l’édifice hérité du passé. Bien que nos ancêtres lointains ne nous aient pas influencés directement, ils ont laissé une empreinte sur leurs enfants qui à leur tour ont influencé leurs propres enfants, ainsi de suite à travers la chaîne des générations. L’influence directe de nos parents est ainsi l’amalgame et le résultat de toutes ces influences.

Plus nous devenons conscients des liens qui nous unissent à nos ancêtres, plus nous ressentons notre responsabilité et notre rôle vis-à-vis de nos enfants. Si nous acceptons avec gratitude le fait que nous sommes le résultat du passé, il paraît alors évident que nos actions actuelles, menées avec le souhait d’un progrès conscient, créent notre futur et celui de notre descendance. Ainsi, avec le temps, nos actions, nos attitudes modifient les schémas ancestraux.

mains-fleurs-jaunes

A l’épreuve de la réalité

Le Reiyukai est ancré dans la réalité quotidienne. La vie amicale et professionnelle est aussi le terreau d’une meilleure connaissance de soi et des autres. Si elles sont vécues consciemment, les relations avec les collègues, les amis s’avèrent des expériences très instructives. Voir comment et pourquoi les gens réagissent vis-à-vis de nous, comment nous-mêmes réagissons aux situations nous révèlent à nous-mêmes tels que nous sommes. En effet, quand nous regardons les évènements en adoptant le point de vue d’une autre personne, et sentons ce qu’elle ressent, nous commençons à nous percevoir tels qu’elle nous voit. Alors, nous sommes sur la voie d’une compréhension plus claire de nous-mêmes et des autres. Nous comprenons comment nos propres actes pèsent positivement ou négativement sur notre entourage. Si nous corrigeons nos attitudes erronées, nous exerçons une influence bénéfique.

L’amitié profonde que les membres du Reiyukai s’efforcent de tisser avec leur entourage crée les conditions de transformations concrètes et inattendues dans leur réalité.

La compassion, la compréhension mutuelle et la communion de cœur

Ces qualités grandissent à partir des expériences partagées et de nos efforts à comprendre ce que pensent et ressentent les autres. Partager leur bonheur et leur peine est aussi indispensable pour en comprendre les causes profondes. Ainsi naît le désir d’aider et d’encourager les autres, car nous découvrons que leur évolution est aussi la nôtre. Au fur et à mesure que cette conscience croît, il apparaît que cette réciprocité n’est pas limitée au cercle restreint de notre famille et de nos amis, mais qu’elle englobe aussi les peuples et les nations.

L’interrelation entre les hommes traverse l’océan et ne connaît pas de frontières. La tragédie d’une nation devient la tragédie du monde entier et la joie d’une nation celle du monde entier. Malheureusement, cette conscience est souvent absente : des nations se réjouissent des difficultés rencontrées par une autre nation. Elles se font la guerre sans comprendre que tuer l’autre, c’est tuer une part de soi-même. Une telle ignorance ne peut conduire à l’édification d’un monde plus humain.

Le Reiyukai enseigne qu’à travers la relation aux autres, nous nous découvrons et nous découvrons notre humanité commune. Alors nous percevons que le progrès de l’un n’a aucun sens s’il ne contribue pas au progrès de tous. Le Reiyukai est un mouvement dont les membres s’efforcent de mettre en pratique cet enseignement dans leur vie quotidienne. C’est un réseau de personnes qui, au-delà de toute frontière nationale, raciale ou religieuse, essaient de s’encourager mutuellement et de guider aussi bien ses membres que ceux qui n’en font pas partie, afin que chacun puisse atteindre le maximum de ses possibilités en s’améliorant personnellement et en améliorant le monde environnant. L’objectif est d’édifier un monde où des individus s’efforceraient de s’améliorer, un monde où les hommes mèneraient leur vie, conscients des implications de chacune de leurs pensées et de chacun de leurs actes, un monde qu’ils seraient fiers de transmettre aux générations à venir.