le Reiyukai au sein de l’EBU : la Conférence de Malaga avril 2018

Un vœu : voir s’épanouir chez la jeunesse les vertus de sagesse et de compassion…

Un chemin : l’amitié spirituelle…

Sabine Terpereau et Sabira Trifi avaient respectivement 22 et 26 ans lorsqu’elles ont eu accès, via la pratique du Bouddhisme Reiyukai, à l’Enseignement du Bouddha Sâkyamuni. L’une est née dans une famille de tradition rurale et catholique, l’autre est une enfant de l’immigration post-indépendance algérienne et de culture musulmane, avec tout ce que cela peut impliquer d’entraves à l’épanouissement d’une jeune femme. Au fil des ans s’est ouverte en elles une aspiration grandissante : celle d’œuvrer au bonheur des êtres qui les entourent, et des jeunes en particulier, en les aidant à réalisent leur potentiel de sagesse et de compassion.

Elles se sont rencontrées dans un quartier sensible d’une ville moyenne du Sud-Ouest de la France, un de ces nombreux quartiers péri-urbains où se lisent les fractures sociales et où gronde la colère d’une jeunesse souvent oubliée. L’une y était enseignante auprès d’élèves nouvellement arrivés en France, l’autre, éducatrice de rue, y accompagnait, comme on l’avait elle-même accompagnée, des jeunes en mal de repères et de but.

Très vite, leur lien s’est révélé particulier : à la fois traversé de tensions violentes « venues de plus loin » et tissé d’aspiration commune au progrès vers l’Eveil et la Sagesse. L’amitié spirituelle qui les unit depuis plus de 12 ans et les fait s’engager ensemble en direction d’autres êtres leur permet peu à peu d’accéder à une conscience et une compréhension de l’autre qui guérit les blessures du passé…

Retrouvez les interventions des membres du Reiyukai dans la rubrique Expériences.

C’est sur leur expérience personnelle et commune, ainsi que sur celles des jeunes qu’elles accompagnent, qu’elles fondent leur espoir pour la jeunesse : il y a vraiment, dans une pratique laïque du Soutra du Lotus, adaptée aux jeunes, quelle que soit leur culture, la possibilité de construire une vie sur des bases saines et profondes, de transformer les relations parents-enfants, de développer l’esprit d’apprendre, le sens de la responsabilité, de donner à son existence une dimension toujours plus large, et, ce faisant, de contribuer à répandre sagesse et compassion dans notre société.

Présentation Atelier UBE

Télécharger la publication